Conférences jusqu’à la mi-2015

La librairie Zone Libre, à Montréal, accueillera un atelier autour du lire

La librairie Zone Libre, à Montréal, accueillera un atelier autour du livre « La libération animale » et possède aussi une belle collection sur l’éthique animale et le véganisme. (Image tirée du site de Québec Sceptiques.)

Mes conférences sont tenues à jour sur la page éponyme, mais voici de plus amples détails sur celles à venir (et deux qui ont eu lieu), incluant d’autres interventions publiques:

  1. Entrevue radio à l’émission Demain l’humanisme, 27 janvier
  2. « L’animal comme médium? Réflexions sur l’art et l’éthique animale », Université de Montréal, 16 mars
  3. Présentation de mes recherches doctorales, Queen’s University, 27 mars
  4. Thé-causerie sur le droit des animaux et le droit environnemental, restaurant Végo, 30 mars
  5. Conférence sur le végétalisme, Cégep de Sainte-Foy, 10 avril
  6. Conférence sur le végétalisme, Cégep de l’Outaouais, 22 avril
  7. Atelier autour de La libération animale, Librairie Zone Libre, 29 avril
  8. « Le nombre de victimes ou la souffrance des victimes? », Université Rennes II, 28 mai
  9. « Peut-on reconnaître l’autonomie et la citoyenneté animales? Dialogue sur les droits politiques des animaux », Université de Lyon III, 4 juin
  10. « Peut-on reconnaître l’autonomie et la citoyenneté animales? », Paris, 5 juin
  11. « Le nombre de victimes ou la souffrance des victimes? », Congrès de la Société de philosophie analytique, 19 juin
  12. Défense de projet de thèse, Queen’s University, juin

Voir les détails ci-dessous.

1. Entrevue radio à l’émission Demain l’humanisme

Au début janvier, j’ai accordée une entrevue radio à l’émission Demain l’humanisme qui a été diffusée le 27 janvier (et reprise le 28 janvier) sur les ondes de Radio VM. En 28 minutes, je parle de véganisme, d’éthique animale, de l’intérêt à ne pas mourir et du mouvement de défense animale. L’entrevue a été réalisée par l’animateur Mario Bard. Cliquez sur l’image suivante pour écouter l’entrevue:

radio vm

2. L’animal comme médium? Réflexions sur l’art et l’éthique animale (privée)

J’ai été invité à donner une présentation sur l’éthique animale dans le cadre d’un cours universitaire en histoire de l’art à l’Université de Montréal. La conférence n’était cependant pas ouverte au public, mais il serait possible de la donner à d’autres contextes. Ma présentation visait à offrir des outils conceptuels afin d’analyser l’utilisation d’animaux dans la création artistique, et en particulier dans des contextes qui ont provoqué des scandales. La professeure Julia Roberge Van Der Donckt, doctorante en histoire de l’art, s’est chargée de relever plusieurs oeuvres qui ont marqué les milieux artistiques dans de tels contextes.

éthique animale et art

3. Dissertation Research Seminar: Animals and the Problem of Rational Autonomy

Comme tous les étudiant-e-s de doctorat de mon programme, je participerai à mon tour à la série des conférences étudiantes du département de philosophie. Ma présentation est prévue pour le vendredi 27 mars et portera sur l’avancée de mes recherches doctorales, et plus particulièrement sur un problème que j’aborde durant ma thèse.

Image d'arrière-plan de JoAnne McArthur

Image d’arrière-plan de JoAnne McArthur

Animals and the Problem of Rational Autonomy

My broader project is to grant sentient animals the right to make personal choices. This talk will focus on one of the first stages of my argument. Within liberalism, this right is grounded on autonomy. Only autonomous beings, that is those who can revise their first-order preferences, have the liberty to shape their lives. I will argue that this threshold fails because it is too demanding and overly rationalistic. I raise four specific charges against the mainstream version of autonomy: (1) it is empirically inaccurate, (2) it leads to methodological perfectionism, (3) it risks falling into substantive perfectionism, and (4) it can become paternalistic. I will also explain why some alternative accounts of autonomy, which reject the rationalistic paradigm, go too far in the other direction. At the end, I will sketch what a more satisfying threshold for respecting personal choices should look like.

4. Thé-causerie sur le droit des animaux et le droit environnemental

Le Fonds étudiant pour la défense juridique des animaux (FEDJA), en collaboration avec le Comité environnement de la Faculté de droit de l’Université de Montréal (CEEDUM), organise un thé-causerie sur le thème du droit animal et du droit environnemental. Cet évènement aura lieu au restaurant Végo (1720 Rue Saint-Denis, Montréal) le lundi 30 mars de 17h à 19h30. L’évènement comptera des experts de ces sujets comme Valéry Giroux, Me Romano, et certains autres à confirmer, et pour ma part j’y ai été invité en tant qu’expert pour défendre les droits des animaux.

billets à 5$ | priorité aux étudiant-e-s en droit de l’Université de Montréal
des bouchées végétaliennes seront servies

FEDJA - Affiche Thé Causerie

5. Souper bio/conférence sur le végétalisme au Cégep de Sainte-Foy

La comité environnemental Gaïa de l’Association étudiante du Cégep de Sainte-Foy me convie à donner une conférence sur l’impact environnemental de la consommation de produits animaux. Cette présentation d’une durée d’une heure et demie aura lieu lors d’un souper-conférence annuel le vendredi le 10 avril 2015.

Heure: 18h30
Salle La Margelle (Cégep de Sainte-Foy, 2410 chemin de Sainte-Foy)
Prix des billets en prévente: 7$ pour étudiants | 9$ pour public général
Prix des billets à la porte: 9$ pour étudiants | 12$ pour public général
Nombre de billets: 150

Affiche Cégep de Ste-Foy2

6. Conférence sur le véganisme au Cégep de l’Outaouais

Le comité environnemental Uni-Vert, du Cégep de l’Outaouais, m’invite à donner une conférence sur le véganisme en l’occasion du jour de la Terre, ce 22 avril.

Heure: de 11h15 à 12h30
Date: 22 avril
Cégep de l’Outaouais, campus Gabrielle-Roy, café Contraste
Gratuit

Affiche conf FrédéricCB - Cégep de l'Outaouais

7. Panel sur La libération animale: 40 ans d’influence d’un livre militant

Un atelier est organisé à la librairie Zone Libre autour du livre La libération animale de Peter Singer, livre qui fête ses quarante ans cette année. Les panélistes, comptant Carl Saucier-BouffardChristiane BaileyMartin GibertValéry Giroux et moi-même, avec l’animation d’Élise Desaulniers, présenteront l’impact qu’a eu ce livre pour le mouvement de défense animale et quels sont certains problèmes (et contradictions) qu’il a soulevés.

Libération animale 40 ans - Zone Libre

Mercredi le 29 avril 2015, de 17h à 19h30
À la librairie Zone Libre (262 rue Sainte-Catherine Est, Montréal)
Avec bouchées végétaliennes et vin

Libération animale - Zone libreJe vous invite par le fait même à découvrir la collection de livres sur l’éthique animale et le véganisme tenue par cette librairie!

8. La libération animale, 40 ans plus tard (Rennes)

Encore dans le thème du même livre, l’Université Rennes II (en France) accueillera les 28 et 29 mai le colloque La Libération animale, 40 ans plus tard, avec les conférenciers invités Peter Singer, Lori Gruen, Jean-Yves Goffi et Tatjana Visak. Ma proposition a été acceptée! Voir l’horaire complet ici et le résumé de ma présentation:

Le nombre de victimes ou la souffrance des victimes? Singer et Regan sur la conclusion répugnante de Parfit

Une approche comme celle de Peter Singer conclut que, à défaut de pouvoir abolir les différentes formes d’exploitation animale, il faut trouver des moyens de réduire les souffrances éprouvées par ces animaux. Le problème est que cette réduction peut être comprise de deux manières pouvant entrer en contradiction : réduire la souffrance totale ou réduire la souffrance moyenne. Il s’agit bien de deux variables indépendantes dans la mesure où, d’un côté, réduire le nombre de victimes sans changer les conditions d’élevage mènerait à une réduction de la souffrance totale alors que, de l’autre côté, il serait possible qu’améliorer les conditions d’élevage conduise à augmenter à long terme le nombre de victimes, ce qui résulterait alors en une plus grande souffrance par agrégation.
Quel scénario faut-il privilégier? Devons-nous réduire la souffrance des victimes actuelles au risque de condamner de futures victimes à ce triste sort, ou devons-nous sacrifier les générations actuelles afin de prévenir des naissances d’individus voués à souffrir tout autant? En réalité, ce type de problème partage des similitudes avec la conclusion répugnante exposée par Derek Parfit, à la différence que les paramètres sont inversés. En effet, au lieu de comparer deux sociétés d’individus heureux ou relativement heureux, il s’agit cette fois de comparer deux scénarios d’individus malheureux.
Au cours de ma présentation, je détaillerai comment différentes versions de l’utilitarisme, incluant celle de Singer, peuvent répondre à ce problème, et en même temps quelles seraient ses implications quant à la conclusion répugnante. Je contrasterai ensuite cette méthode d’analyse avec une approche déontologique basée sur les principes de Tom Regan.

Université de Rennes II (image tirée du site fracademic)

Université de Rennes II (image tirée du site fracademic)**

Rennes 40 ans libération animale

9. Peut-on reconnaître l’autonomie et la citoyenneté animales? Dialogue sur les droits politiques des animaux (Lyon)

La Faculté de droit de l’Université de Lyon 3 et l’Association Sentience m’invitent à donner une conférence à Lyon, le jeudi 4 juin, afin de présenter la théorie de la citoyenneté animale de Donaldson et Kymlicka ainsi que mes propres recherches sur l’autonomie.

conférence-débat Lyon

Le programme de la conférence :

  • 17h : Présentation générale – Les enjeux de l’évolution récente du statut de l’animal en France : réflexions prospectives à partir des travaux de recherche menés au Québec, par Tiphaine Lagarde (Doctorante en droit, Université Jean Moulin Lyon 3)
  • 17h15 : Le droit à l’autonomie et à la citoyenneté pour les animaux par Frédéric Côté-Boudreau
  • 18h15 : Dialogue entre Frédéric Côté-Boudreau et Patrick Llored (Professeur de philosophie – Spécialiste de la dimension politique de l’éthique animale en France): De la zoopolitique à la démocratie animale : comment inventer de nouveaux droits politiques pour les animaux ?
  • 18h45 : Débat avec le public.

Lieu : Université Jean Moulin Lyon 3, Salle Garraud.
Entrée libre. S’inscrire à l’évènement Facebook pour le rappel.

Présentation: La plupart des théories des droits des animaux se concentrent sur les questions de la souffrance et de la mise à mort. Or, même s’il s’agit de problèmes essentiels, ils ne règlent pas pour autant le débat de savoir ce qui arriverait aux animaux domestiqués si nous cessions de les exploiter.

La présente conférence présentera deux approches récentes en éthique animale et qui inscrivent le débat dans des questions politiques. La première propose d’appliquer la théorie de la citoyenneté à propos des types de relations que nous entretenons avec les animaux: ceux qui sont domestiqués seraient reconnus comme des citoyens à part entière de nos communautés politiques alors que les animaux sauvages seraient reconnus comme des communautés souveraines. La deuxième théorie se penche sur les problèmes d’autonomie et de paternalisme. Les animaux ont-ils le droit de déterminer leur vie ? Avons-nous le droit de les utiliser lorsque cela n’implique pas de souffrance ?

10. Peut-on reconnaître l’autonomie et la citoyenneté animales? (Paris)

L’Association Sentience-Paris m’invite à présenter la même conférence qu’à Lyon le vendredi 5 juin à l’université Paris 1-Sorbonne. L’évènement fera également la projection de la série « Éthique animale » réalisée par Charles Pepin et mettant en scène Carl Saucier-Bouffard.

Lieu: Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Centre Pierre Mendès, France, 90 Rue de Tolbiac
Heure: vendredi 5 juin de 19h à 21h30
Évènement Facebook (évènement gratuit et ouvert à toutes et tous)

Couverture de ma présentation à Lyon et Paris. Crédit photo: Jo-Anne McArthur

11. Congrès de la société de philosophie analytique

De manière à reprendre nos conférences respectives du colloque à Rennes II et afin de rejoindre un public nord-américain, Nicolas Delon, Martin Gibert, Valéry Giroux, Christiane Bailey et moi-même avons proposé d’organiser une table ronde sur le thème des 40 ans de La libération animale, encore une fois, dans le cadre du Congrès international biennal de la Société de philosophie analytique (SoPhA) 2015. Ce congrès aura lieu du 17 au 20 juin à l’Université de Montréal et à l’Université du Québec à Montréal. Cet évènement, intitulé « Le 40e anniversaire de l’ouvrage Libération animale de Peter Singer », aura lieu le vendredi 19 juin de 14h15 à 17h45 à l’Université du Québec à Montréal.

Vous pouvez consulter les résumés de nos présentations sur ce document PDF.

SoPhA - congrès 2015

12. Défense de projet de thèse

À travers tous ces évènements publics, je ne dois pas oublier d’avancer dans mes propres recherches! C’est ainsi qu’au mois de juin, je devrai défendre ma proposition de projet de thèse devant un comité. Mon sujet porte sur l’autonomie des animaux non humains et rejoint des thèmes de philosophie politique comme le droit de faire des choix personnels, le paternalisme, la domestication et la non-domination.


Je vous invite aussi à suivre l’horaire des conférences d’Élise Desaulniers et de Christiane Bailey.

Un avis sur « Conférences jusqu’à la mi-2015 »

  1. Ping : Comment pouvons-nous réduire la souffrance animale? | Frédéric Côté-Boudreau

Laisser un commentaire constructif:

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s