Le lendemain de la Journée des femmes

international-feminism-01

C’est le lendemain de la journée des femmes. Parle-t-on encore des violences envers les femmes et des injustices sociales, politiques et économiques qu’elles subissent toujours? Ou c’était simplement hier que ça importait?

Plusieurs ont profité de l’évènement d’hier pour souligner à une femme qu’ils connaissaient qu’ils l’admiraient et l’encouragaient. C’est bien (si l’on veut), mais si cette attention ne dure qu’une journée et qu’on reste silencieux par la suite, cela risque plus de reconduire les injustices. Il faut plutôt continuer de parler des contraintes qui sont imposées aux femmes dans différentes sociétés et dans la nôtre, du manque d’opportunités et de reconnaissance qui leur incombe, de la création des genres qui permet de juger les femmes qui ne répondent pas au stéréotype de ce qu’est une femme (et pareillement, des stéréotypes à propos des hommes), des pressions et violences sexuelles qu’elles subissent, et j’en passe. Et il faut dénoncer les attaques contre le féminisme, qui sont trop souvent malformées et méprisantes (et oui, même hier, j’ai vu du bashing contre les féministes…).

L’égalité entre les hommes et les femmes, c’est plus qu’une journée par année. C’est un combat que, femmes et hommes, on doit continuer de porter quotidiennement. Il n’y a pas de honte ni de banalité à se considérer féministe et à prôner l’égalité pour tous, car cela demeure tout aussi important de nos jours.

Extrait de l’article « 8 mars: y’a-t-il quelque chose à célébrer? » de Jocelyne Robert:

  • Parce que, même en Occident, l’égalité entre les hommes et les femmes, quoi que prétendent certains, n’est pas advenue. Ni sur les plans de l’équité salariale, de la parité de représentation politique, du partage des tâches domestiques, ni sur aucun autre plan
  • Parce que les acquis sont fragiles et que les droits des femmes gagnés de chaude lutte, sont menacés: avortement, éducation à une sexualité égalitaire, retour en force des religions intégristes qui infériorisent les femmes…
  • Parce que nos sociétés de consommation, «hypersexuelles», en sexualisant le corps des fillettes, en infantilisant celui des femmes ont dressé la table à une culture de la violence sexuelle qui s’installe efficacement au détriment de la dignité des femmes. En témoignent, toutes les actualités qui rapportent des situations de viols collectifs, de violence exercée sur les filles et femmes.
  • Parce que trop de spécialistes tentent de nous persuader d’une explication «biologisante», justifiant l’injustifiable, tolérant l’intolérable, cautionnant subtilement la violence. Le viol et la violence sexuelle à l’endroit des femmes ne sont pas des actes de trop-plein de désir et de libido. C’est le mépris et la rage de soumettre qui incitent à l’agression sexuelle. La toute puissante testostérone ne pousse ni les hommes ni les bêtes à se regrouper pour pénétrer une femelle par tous ses orifices, non plus qu’à l’arroser d’un panaché spermatique.
  • Parce qu’ici en Occident, on se bat encore pour l’égalité. Et on se bat aussi, de plus en plus, pour la dignité.

Malgré que je ne sois aucunement un spécialiste de la question, j’essaie de m’intéresser au féminisme et d’en apprendre toujours un peu plus. Voici diverses sources que j’aime consulter sur le sujet:

logo-je-suis-féministe

Autres articles récents sur la question:

Et pour conclure, je vais répéter ce que je dis toujours au sujet du féminisme: qu’il s’agit d’un des mouvements sociaux les plus solidaires et des plus progressistes. Au niveau théorique, les philosophes et intellectuelles féministes ont souvent été parmi les premières à identifier les parallèles avec ce que d’autres groupes sociaux subissent, et à se joindre à ces groupes pour dénoncer ces injustices. Elles encouragent l’intersectionnalité et enrichissent notre compréhension des différents enjeux, fort complexes, qui accablent nos sociétés. On a besoin du féminisme pour tout ça aussi.

Laisser un commentaire constructif:

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s