Le Réseau pour la justice animale, sociale et environnementale

JASE_c1

Il y a deux semaines, quelques chercheurs et moi-même avons créé le Réseau pour la Justice animale, sociale et environnementale (Réseau JASE)1 dans l’objectif de mettre en commun nos réflexions, de partager nos lectures et de diffuser les conférences et activités que nous organisons ou auxquelles nous participons.

Voici la présentation officielle rédigée par Christiane Bailey:

Le Réseau JASE (justice animale, sociale et environnementale) réunit des chercheur-e-s du monde académique, des personnes du milieu communautaire et des activistes autour de l’idée selon laquelle les différentes luttes pour la justice envers les êtres humains, les autres animaux et les générations futures peuvent et doivent être solidaires.

Objectifs généraux :

  • Stimuler un débat public informé sur les grandes questions éthiques et politiques qui seront au cœur des grands enjeux sociaux et économiques du XXIe siècle
  • Réfléchir aux liens entre les questions de justice sociale, internationale, intergénérationnelle et interespèce
  • Encourager la réflexion sur les inégalités sociales, économiques et politiques actuelles
  • Promouvoir la réflexion critique sur nos relations aux autres animaux (animaux domestiques (destinés à la compagnie ou à la boucherie), des animaux de laboratoires et des communautés animales sauvages et de leurs habitats et les divers moyens de mieux les protéger et les respecter)
  • Réfléchir aux défis liés à la justice alimentaire aux niveaux local et global
  • Identifier les principaux obstacles économiques et politiques au développement de relations plus justes envers les autres animaux et les générations futures
  • Développer nos connaissances sur les injustices environnementales qui menacent les populations humaines et animales les plus vulnérables
  • Révéler les structures d’oppression comme le sexisme, l’hétérosexisme, le racisme, le spécisme, le capacitisme autant dans les discours progressistes et que dans les médias
  • Encourager le développement de pratiques alternatives au niveau local et global qui soient non seulement plus durables, mais surtout plus justes et plus respectueuses envers les autres animaux et les humains les plus vulnérables

Activités : Lire la suite

Québec solidaire aime les fromages d’ici

Je suis membre de Québec solidaire depuis de nombreuses années. Je trouve qu’il y a un besoin urgent de mettre l’environnement et la justice sociale au coeur des enjeux politiques. Québec solidaire me semble être le parti politique qui prend le plus au sérieux ces enjeux, sans craindre de paraître impopulaire auprès d’une bonne partie des électeurs et électrices québécois-e-s (voir leur plateforme électorale 2014 complète ici). Plutôt que de subordonner nos idéaux à des saveurs électoralistes, il faut tenter du mieux qu’on peut de sensibiliser la population au sujet de ces enjeux extrêmement importants. On n’a en effet pas de temps à perdre pour changer radicalement notre mode de vie polluant, réaliser l’égalité entre les hommes et les femmes, respecter la diversité sexuelle et culturelle, protéger les plus vulnérables de nos sociétés, réduire les inégalités économiques et cesser les politiques néolibérales de l’austérité (déjà dénoncées par le FMI lui-même, par exemple ici et ici). Loin d’être irréaliste, le cadre financier de Québec solidaire est même équilibré et surtout beaucoup plus juste.

Or, récemment, Québec solidaire a fait paraître cette annonce accompagnée du texte suivant:

La tournée de Québec solidaire était de passage dans les Bois-Francs pour offrir son appui aux fromagers québécois qui feront face aux conséquences du nouvel accord commercial avec l’Europe, les exposant aux exportations ultra subventionnées.

Un gouvernement solidaire exigera du gouvernement fédéral de répondre aux demandes minimales des fromagers avec une compensation de 300 millions $.

québec solidaire - pour l'amour des fromages d'ici

Non seulement l’antispéciste mais aussi l’écologiste en moi ont été choqués par cette proposition. Bien sûr, je sais très bien qu’aucun parti ne saurait représenter l’entièreté de mes convictions, mais je crois que le dialogue vaut la peine d’être initié avec un parti aussi progressiste et l’inviter à évoluer encore plus. Plusieurs de mes amis véganes ont eu la même réaction que moi et ont déjà partagé leurs raisons de ne pas être d’accord avec cette politique, et je reprends ici certains de ces arguments afin de les rendre plus accessibles et pour pouvoir les citer à l’occasion. Je trouve en effet qu’il s’agit d’une belle occasion pour sensibiliser des personnes progressistes et les encourager à faire mieux.

Le fromage n’est pas écologique

Lire la suite

Trois conférences d’éthique animale ce printemps 2014

Trois évènements offrant l’occasion de réfléchir à l’éthique animale auront lieu prochainement dans ma région:

Philopolis 2014

philopolis-2014

Philopolis est un évènement touchant plein de sujets philosophiques, et les conférences sont généralement données par de jeunes étudiant-e-s et chercheurs. Comme l’an dernier, Philopolis accueillera aussi des conférences qui porteront sur l’éthique animale ou l’éthique alimentaire:

Ainsi que ma présentation:

Justice sociale et justice animale: même combat

Dimanche le 23 février de 13h30 à 14h30 — salle 116, pavillon Leacock (855 rue Sherbrooke Ouest)

Lire la suite