Évènements d’éthique animale cet automne 2014

Cet automne s’annonce bien chargé et passionnant pour l’éthique animale dans la région de Montréal!

Festival végane de Montréal

festival végane de montréal 2

Les 26 et 27 septembre prochains à l’UQAM se tiendra le tout premier Festival végane de Montréal. Conférenciers internationaux, démos culinaires toute la journée en continu, kiosques d’informations et organismes, tables rondes de discussion, et bien sûr… dégustations seront tous au rendez-vous! Le Festival végane de Montréal vous offrira l’occasion de découvrir l’alimentation et les habitudes de vie sous un autre jour, en abordant les aspects santé, éthiques et écologiques du véganisme. Que vous soyez végane, végétarien, amateur de cuisine, écolo ou simplement curieux, le Festival végane de Montréal saura à coup sûr vous plaire par son caractère novateur, éducatif et inspirant! Une occasion à ne pas manquer!

  • 26 septembre: conférence du Dr Greger (10$ le billet)
  • 27 septembre: conférences, démos et kiosques (gratuit)
  • Conférences et ateliers de: Anne-Marie Roy, Thomas Lepeltier, Ori Shavit, Steve Jenkins et Derek Walter (les papas d’Esther le cochon), Marie Laforet, Stéphanie Audet, Dominique Dupuis, Adrian Copeland, Antonio Vargas, Jacynthe René, Michel Cusson, Margil Pelletier, Sophie Gaillard, Lucas Solowey, Marion Achoulias, Frances Vicente, Dania Depas et Jamie Berger, Sophie Geoffrion, Shawn Arseneau, Katherine Macdonald, Émilie-L Sauvé, Rosemary Tiklé, Georges Laraque, Isis Gagnon-Grenier, Audrey Sckoropad, Denielle Levy, Caroline Ishii, Jacynthe René, Kristin Voigt, Valéry Giroux, Élodie Ventura, Élise Desaulniers, Sayara Thurston, René Larue, Dany Plouffe.
  • Site Internet: festivalveganedemontreal.com

Le Dr Greger est un excellent vulgarisateur scientifique!

Le Dr Greger est un excellent vulgarisateur scientifique!

Malheureusement, pour des raisons familiales, je n’aurai pas le plaisir d’assister et de participer à ce festival historique. Je fais alors le vœu pour qu’il se produise de nouveau l’an prochain! J’attends aussi avec impatience des comptes-rendus de la journée!

Cowspiracy

  • À noter qu’il y aura une autre diffusion du documentaire environnementaliste Cowspiracy qui dénonce que l’impact d’élevage sur l’environnemental est ignoré par les organisation écologistes: 27 septembre à 19h45 dans l’amphithéâtre du Coeur des sciences.

Défi végane de 21 jours

Défi végane de 21 jours

Inspiré du programme 21-Day Vegan Kickstart du Physicians Committee for Responsible Medecine, le Festival végane de Montréal lance l’équivalent francophone du Défi de 21 jours véganes. Pendant ce défi, les participant-e-s reçoivent par courriel des recettes végétaliennes, des listes d’épicerie ainsi que des trucs pour incorporer le végétalisme dans sa vie quotidienne. Ils sont également accompagnés par une équipe sur Facebook.

Que vous soyez de Montréal ou de la francophonie en général, il est encore possible de s’inscrire à la session allant du 27 septembre au 17 octobre 2014! C’est gratuit, et une belle façon de découvrir cette alimentation!

Zoopop: Questions d’éthique animale

Upop Montréal

Organisé et animé par Christiane Bailey
Dans le cadre d’UPop Montréal
Où: Café Résonance (5175a avenue Du Parc, Montréal)
Quand: 18h30, les lundis aux 2 semaines à partir du 22 septembre 2014
Prix: entrées gratuites

  • Lundi 22 septembre: Le souci des bêtes des Anciens aux Modernes (avec Renan Larue)
  • Lundi 6 octobre : Êtes-vous carnistes? (avec Martin Gibert)
  • Lundi 20 octobre : Les droits de la personne sont-ils exclusivement humains ? (avec Valéry Giroux)
  • Lundi 3 novembre : Le droit protège-t-il les animaux? (avec Alanna Devine et Sophie Gaillard)
  • Lundi 17 novembre: Zoopolitique: Philosophie politique et droits des animaux (avec Frédéric Côté-Boudreau)
  • Lundi 1 décembre: Sexisme, racisme et spécisme: intersections des oppressions selon l’écoféminisme (avec Élise Desaulniers)

DESCRIPTIONS ET PRÉSENTATEURS INVITÉS:

Lundi 22 septembre: Le souci des bêtes des Anciens aux Modernes

Le souci pour les autres animaux est souvent associé, par dérision, à une lubie d’urbains modernes déconnectés de la nature. Pourtant, la préoccupation pour le sort que nos sociétés réservent aux bêtes remonte aussi loin que l’Antiquité grecque (Pythagore, Plutarque, Théophraste, Porphyre, etc.) et est très présente chez les philosophes des Lumières. Peu savent que Voltaire était un fervent défenseur du végétarisme et que Rousseau a établi certains des principes de l’éthique animale bien avant Bentham. Cette séance d’introduction fournira un bref aperçu historique et philosophique des principes du mouvement pour les droits des animaux.

Invité: Renan Larue, postdoctorant à l’Université de Montréal et spécialiste de l’histoire du végétarisme des Anciens aux Modernes.

Lundi 6 octobre : Êtes-vous carnistes?

Nous aimons habituellement les chiens et les chats et nous nous soucions de leur bien-être. Mais, dans le même temps, nous mettons dans nos assiettes des cochons et des vaches. Pourquoi? Parce que nous croyons qu’il est normal, naturel et nécessaire de consommer certains animaux. Or, la psychologue américaine Melanie Joy soutient que ces croyances dérivent d’une idéologie qui déforme notre perception morale, le carnisme. Cette idéologie invisible, foncièrement violente pour les animaux, constitue alors l’un des principaux obstacles au développement du véganisme – et une bonne occasion de présenter les recherches actuelles sur la psychologie de nos rapports aux autres animaux.

Invité : Martin Gibert est chargé de cours en bioéthique et en philosophie du droit. Il est l’auteur de L’imagination en morale (Hermann, à paraître).

Lundi 20 octobre : Les droits de la personne sont-ils exclusivement humains ?

À quoi servent les droits humains? À protéger nos intérêts fondamentaux à ne pas souffrir, à ne pas être tué et à ne pas être asservi. Or, beaucoup d’animaux non humains ont aussi ces intérêts. Si l’on suit le principe de justice qui consiste à traiter de façon similaire les cas similaires, pourquoi refuser de leur reconnaître les droits les plus fondamentaux? Cette séance présentera les arguments en faveur de l’extension du statut juridique de personne aux animaux sensibles ayant les intérêts que les droits fondamentaux visent à protéger. Ce sera l’occasion de se familiariser avec l’approche abolitionniste en éthique animale qui défend l’idée que les animaux ne devraient pas être des marchandises que l’on peut acheter et vendre.

Invitée: Valéry Giroux est la première docteure en éthique animale au Québec. Elle est actuellement coordonnatrice du CRÉ (Centre de Recherche en Éthique).

Lundi 3 novembre : Le droit protège-t-il les animaux?

Mutiler un chien ou chat sans anesthésie est passible de poursuite criminelle. Pourtant, la mutilation sans anesthésie se pratique couramment, et en toute légalité, sur les cochons, les vaches et les poules. De même, la loi encadre de manière précise les conditions dans lesquelles un chien peut être gardé en chenil, alors que son cousin canidé, le renard, ne bénéficie de pratiquement aucune protection légale, même s’il est gardé en captivité. Aperçu de la législation fédérale et provinciale en matière de protection animale, ainsi que de ses failles, et survol des enjeux actuels.

Invitées : Alanna Devine et Sophie Gaillard, respectivement directrice et avocate au département de défense des animaux de la SPCA de Montréal.

Lundi 17 novembre: Zoopolitique: Philosophie politique et droits des animaux

Les grandes théories politiques ont largement ignorés les animaux. Fort heureusement, les choses sont en train de changer. De plus en plus de philosophes considèrent aujourd’hui qu’il est parfaitement cohérent et nécessaire de s’intéresser aux obligations politiques envers les animaux. Pourquoi n’est-ce pas arrivé plus tôt? Qu’est-ce qui fait que des théories comme le libéralisme, le marxisme, le libertarisme ou l’anarchisme ont exclu les animaux et comment est-il possible de les y réintégrer? En plus d’esquisser des réponses à ces questions, cette séance présentera la théorie originale de Will Kymlicka et Sue Donaldson. Dans leur livre Zoopolis (2011), ils viennent notamment de proposer que les animaux domestiqués soient reconnu comme des citoyens.

Invité : Frédéric Côté-Boudreau (moi-même, en l’occurrence), doctorant à Queen’s University, se spécialise en philosophie politique et éthique animale.

Lundi 1 décembre: Sexisme, racisme et spécisme: intersections des oppressions selon l’écoféminisme

Le mouvement pour la protection des animaux est largement composé de femmes, mais les liens entre féminisme et libération animale ainsi qu’entre patriarcat et suprématie humaine sont encore méconnus. Suivant une approche écoféministe qui soutient que les oppressions humaines sont liées à la domination des autres animaux et de la nature, on verra comment les conditions matérielles et idéologiques de l’exploitation des animaux ont facilité et facilitent encore la domination de certains groupes humains considérés comme inférieurs. Justice sociale, animale et environnementale étant intimement liées, les écoféministes ne dénoncent pas seulement le spécisme des activistes pour la justice sociale et des écolos, mais également les tactiques sexistes, racistes et « habilistes » fréquemment utilisées par les défenseurs des animaux.

Invitée: Élise Desaulniers, auteure et chroniqueuse, spécialiste de l’éthique animale et alimentaire.

Me voir en conférence?

Puisque j’entame cette session la deuxième année de mon doctorat, consacrée à mes recherches à temps plein, je suis amplement disponible pour donner des conférences sur l’éthique animale, le véganisme ou la philosophie en général. Comme je l’ai noté sur ma page personnelle, j’ai déjà préparé des conférences sur les sujets suivants et je suis très ouvert à aborder d’autres sujets ou à adapter mes présentations sur mesure:

  • Introduction à l’éthique animale et au véganisme
  • Végétalisme et environnement
  • Justice animale et justice sociale: même combat
  • Théories politiques et droits des animaux
  • Citoyenneté pour les animaux domestiqués
  • Le statut de propriété des animaux: critique d’Alasdair Cochrane
  • Égalitarisme et justice distributive pour les animaux domestiqués

Vous pouvez me contacter pour discuter d’un projet ou me proposer une idée.

Laisser un commentaire constructif:

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s