Évènements d’éthique animale cet automne 2014

Cet automne s’annonce bien chargé et passionnant pour l’éthique animale dans la région de Montréal!

Festival végane de Montréal

festival végane de montréal 2

Les 26 et 27 septembre prochains à l’UQAM se tiendra le tout premier Festival végane de Montréal. Conférenciers internationaux, démos culinaires toute la journée en continu, kiosques d’informations et organismes, tables rondes de discussion, et bien sûr… dégustations seront tous au rendez-vous! Le Festival végane de Montréal vous offrira l’occasion de découvrir l’alimentation et les habitudes de vie sous un autre jour, en abordant les aspects santé, éthiques et écologiques du véganisme. Que vous soyez végane, végétarien, amateur de cuisine, écolo ou simplement curieux, le Festival végane de Montréal saura à coup sûr vous plaire par son caractère novateur, éducatif et inspirant! Une occasion à ne pas manquer!

  • 26 septembre: conférence du Dr Greger (10$ le billet)
  • 27 septembre: conférences, démos et kiosques (gratuit)
  • Conférences et ateliers de: Anne-Marie Roy, Thomas Lepeltier, Ori Shavit, Steve Jenkins et Derek Walter (les papas d’Esther le cochon), Marie Laforet, Stéphanie Audet, Dominique Dupuis, Adrian Copeland, Antonio Vargas, Jacynthe René, Michel Cusson, Margil Pelletier, Sophie Gaillard, Lucas Solowey, Marion Achoulias, Frances Vicente, Dania Depas et Jamie Berger, Sophie Geoffrion, Shawn Arseneau, Katherine Macdonald, Émilie-L Sauvé, Rosemary Tiklé, Georges Laraque, Isis Gagnon-Grenier, Audrey Sckoropad, Denielle Levy, Caroline Ishii, Jacynthe René, Kristin Voigt, Valéry Giroux, Élodie Ventura, Élise Desaulniers, Sayara Thurston, René Larue, Dany Plouffe.
  • Site Internet: festivalveganedemontreal.com

Lire la suite

Les animaux devraient être considérés comme des «personnes»

logo-animaux-pas-des-choses

Le récent Manifeste pour une évolution du statut juridique des animaux connait un succès inespéré, et je félicite mes amis Sophie Gaillard, Martin Gibert et Élise Desaulniers d’avoir orchestré cette initiative, avec le brio qu’ils maîtrisent tant. Il s’agit d’une belle occasion pour se poser des questions sur la nature des réformes qui peuvent et doivent avoir lieu au niveau du droit animal et des conditions d’exploitation, et des anticipations réalistes que nous pouvons entretenir à cet égard. En effet, il est grand temps que nous engagions un débat de société sur cette question.

Avec l’expertise précieuse de Valéry Giroux (LL.M., docteure en philosophie et coordonnatrice du Centre de recherche en éthique de l’Université de Montréal) et de Jean-Philippe Royer (candidat au doctorat en philosophie à l’Université de Montréal et à l’Université catholique de Louvain), j’ai co-écrit cette lettre d’opinion qui est parue ce matin dans Le Devoir. Bien que d’accord avec le Manifeste sur la nécessité de moderniser le droit animal, nous tenions toutefois à mettre en garde quant aux risques d’inclure les animaux non humains dans une troisième catégorie juridique, entre les personnes et les biens; nous considérons que la voie de la personnalité juridique, malgré son caractère radical, constitue encore la meilleure voie pour la libération animale. Nous avons tenté de traiter de cette question complexe en moins de 1000 mots, dans un texte originalement intitulé: « Statut juridique des animaux: contre une troisième voie ».

Lire la suite